Qui sommes-nous ?

L’Institut Saint-Boniface-Parnasse est une école secondaire de Bruxelles, fondée à Ixelles en 1866. L’Institut fait partie de l’enseignement libre catholique. Il comprend une école fondamentale (maternelles et primaires) ainsi qu’une section secondaire de l’enseignement général.

La devise de l’Institut, « Dieu Seul », est celle du saint patron de l’école, Boniface de Bruxelles (1182 – 1261), enfant d’orfèvre, né dans le quartier du Cantersteen sur les bords du Coperbeek. Il fût, entre autres, écolâtre à Cologne et évêque de Lausanne. Il termina ses jours à l’abbaye de la Cambre, où l’on peut encore voir actuellement sa châsse.

Notre école dispose de nombreuses options que l’on peut combiner à souhait. Nous sommes, par exemple, l’une des rares écoles à proposer du grec (en combinaison avec le latin, les mathématiques ou les sciences). Nous proposons également un module d’immersion en néerlandais.

De plus, notre établissement héberge un projet destiné aux enfants à haut potentiel (HP). L’école accorde ainsi un soin tout particulier aux élèves à haut potentiel, mais aussi à ceux qui rencontrent plus de difficultés, notamment en mettant en place des modules de rattrapage durant l’année ou les vacances d’été.

Notre institut : le sens de la vie

L’Institut est une communauté d’enseignants, de parents et d’élèves dans laquelle les valeurs évangéliques éclairent le sens de la vie et dont l’objectif majeur est la formation des jeunes.

L’école doit proposer une échelle de valeurs nettement définie et fournir un fondement solide sur lequel bâtir. Mais en même temps elle doit être souple et ouverte, offrir des espaces de liberté et d’amour.

Cardinal Danneels

L’école n’a plus le monopole de la diffusion des connaissances mais elle reste le lieu de leur hiérarchisation, de leur synthèse, de leur critique ; le lieu aussi de l’apprentissage à la réflexion et à l’expression de sa pensée personnelle. Ces connaissances et ces réflexions seront plus solidement acquises par l’élève si elles proposent des réponses à ses questions existentielles et si elles lui permettent de mieux se situer par rapport à elle/lui-même et à son milieu familial et social.

L’Institut doit pouvoir compter en cela sur la collaboration des familles, premier lieu où se transmet une culture et où s’apprend le lien social. Il complète ainsi la transmission de l’héritage culturel chrétien et la proposition de l’Evangile comme sens possible pour la vie de l’être humain. La personne de Jésus-Christ est notre référence absolue.

L’originalité majeure de projet pédagogique de l’Institut est d’équilibrer formation intellectuelle et stabilité psychologique. Certes l’ambition des élèves est de réussir des études supérieures et donc d’acquérir chez nous la préparation intellectuelle adéquate, mais nous pensons que leur meilleur gage de succès est l’harmonie intérieure, facteur d’épanouissement dans tous les domaines de la vie.

La recherche d’intériorité n’est jamais absente de nos préoccupations car c’est elle qui assure à l’être humain sa dimension personnelle inaliénable.

Un milieu éducatif

Notre Communauté entend être, avant tout, un milieu éducatif dont le but est d’aider chaque élève à devenir vraiment elle/lui-même. C’est-à-dire une personne capable de liberté et de responsabilité, cherchant sa vocation propre et prête à assumer le service qui lui permette de réaliser au mieux ses possibilités dans la société de demain. Par conséquent, le fonctionnement de l’établissement donne la priorité à l’épanouissement intellectuel et humain des jeunes qui lui sont confié(e)s.

La rigueur et la structure

De quoi les élèves d’aujourd’hui ont-elles/ils le plus besoin ? De rigueur intellectuelle et morale dans une société qui leur offre d’énormes possibilités de culture et d’information, d’activités et de facilités, mais qui se délite parfois dans l’incohérence, l’indolence et l’indifférence. Cette rigueur est nécessaire dans l’apprentissage des technologies et dans la maîtrise des connaissances, tout comme elle est indispensable à l’être humain qui veut simplement assumer sa vie dans l’autonomie et la lucidité.

La formation à Saint-Boniface sera donc structurée, alliant le sérieux des études et le respect de la discipline, afin de donner aux jeunes, dans un climat familial et paisible, des points de référence essentiels pour leur stabilité :

  • Apprendre à apprendre. C’est-à-dire inculquer des connaissances mais aussi une méthode de travail personnelle, un esprit d’analyse, le sens de la synthèse et l’aptitude à reproduire des acquis.
  • Apprendre à être. C’est-à-dire développer en soi cette finesse de cœur et de sensibilité au vrai, au beau et au bien, qui font la qualité de la vie et des relations aux autres.
  • Apprendre à développer cette créativité et cet esprit critique qui permettent à l’Homme d’assumer et d’influencer toute évolution nouvelle.
  • Apprendre surtout que le monde ne s’arrête pas à soi mais que nous avons tous et toutes une tâche à accomplir que nul(le) ne pourra réaliser à notre place.

Notre enseignement se caractérise par la priorité donnée à la culture générale, dans la volonté d’assurer des bases solides dans les domaines essentiels. Des programmes cohérents sont proposés aux élèves ; tous assurent un certain équilibre entre les disciplines littéraires et scientifiques ainsi qu’une certaine continuité entre les différentes années d’étude, car une formation intellectuelle en profondeur induit une certaine durée.

La classe

L’initiation d’un(e) jeune à la vie sociale est aussi importante que le contenu des cours et nous pensons donc que la « classe » doit rester le centre de notre organisation car elle constitue un milieu assez large pour permettre à l’élève de varier ses rencontres et assez restreint pour éviter qu’elle/il ne se dilue dans le nombre important d’étudiant(e)s de son niveau.

La classe est le lieu privilégié de la découverte des autres et de leur ambivalence. Elle induit un esprit d’équipe que nous jugeons important pour la motivation des adolescent(e)s aux études et pour leur apprentissage de la solidarité et de l’intégration dans tout groupe humain. Elle développe enfin un sentiment d’appartenance qui est facteur d’épanouissement juvénile et prévention discrète de phénomènes comme la drogue ou les sectes.

L’intimité de la classe permet le respect des différences, l’écoute des autres, la mise en valeur de chacun(e). Elle favorise l’amitié, entrainant le refus de la violence et une progressive intériorisation de la Loi. Respect de soi et respect d’autrui se confortent mutuellement.

Les enseignant(e)s

Les classes sont confiées à des professeurs titulaires qui en assurent l’animation. Tout l’art d’enseigner tient dans la qualité de la relation entre l’enseignant(e) et ses élèves. Les professeurs n’exigent pas la perfection des maîtres mais elles/ils attendent de leurs élèves qu’elles/ils soient simplement vivant(e)s.

C’est dans la quotidienneté de leurs tâches que les titulaires peuvent imprimer un esprit à leur classe, appliquer une méthode de travail, gérer les conflits, assurer le suivi psychologique des élèves et régler les multiples détails qui entraineront ces derniers à s’impliquer dans leurs études.

Les professeurs titulaires sont vraiment les pivots de la vie quotidienne à l’Institut. Au-delà d’elles/eux, il faut mesurer la place et le rôle indispensable de tou(te)s les enseignant(e)s dans la réalisation du projet pédagogique de l’Institut. Rien ne se fait sans elles/eux qui rencontrent chaque jour les jeunes dans leurs réalités : incertitudes, enthousiasmes, spontanéité mais aussi insouciance et agitation.

La tâche de tou(te)s les enseignant(e)s implique un engagement et un dynamisme vécus dans un sentiment de fierté et d’appartenance. C’est leur dignité de participer au développement des la qualité humaine de l’Institut en vrai(e)s professionnel(le)s.

Les équilibres

Grâce à eux, L’Institut peut viser l’idéal de la réussite et chacun(e) de ses élèves, dans toutes les dimensions de sa personne : exiger de chacun(e) son maximum d’excellence, favoriser l’égalité des chances par un surcroit d’attention et de dévouement aux plus faibles, donner à toutes et tous le goût de l’effort et du travail bien exécuté.

Bref, notre pédagogie est faite d’équilibres : exigence de travail et de discipline, naturel et chaleur des relations, organisation rigoureuse de la vie quotidienne, esprit de service, vie de classe et activités parascolaires forment un tout où le souci de la personne de l’élève s’allie au désir de l’intégrer harmonieusement dans la société.

Ainsi, nous croyons répondre aux besoins des jeunes d’aujourd’hui par nos exigences ; notre disponibilité en est le garant et le ferment.

Télécharger des documents utiles